peintures

Peinture, Al Hak, Rachid Koraïchipeinture  "L' adieu, ces stations, ces méditations...", Rachid Koraïchi

[one_half_first] Al Hak , peinture, 2012.[/one_half_first] [one_half] L’ adieu, ces stations, ces méditations…, peinture, 2012.[/one_half]

 

 » Je continue à peindre parce que cet acte engage à la fois l’ esprit et le corps physique. Contrairement aux installations qui sont une construction d’ objets diversifiés,  la pièce se suffit à elle même. Elle doit répondre à un instant de sensibilité, de tremblements, d’ émotions ».

Tryptique acrylique.

Laisser un commentaire